Big Galah : Kimba
Copyright : abc.net.au

Vous ne connaissiez pas Kimba, une petite ville de l’Outback de l’Australie du sud ? Son pub, ses deux cafés, son unique policier et surtout sa statue de 8 mètres de haut du Galah, un oiseau natif d’Australie connu pour son tempérament bruyant ?

Les mille habitants de Kimba ont voté pour accueillir la première « poubelle » nucléaire australienne sur leur sol (ou plutôt sous-sol). Ce site remplacera les 100 autres lieux de stockage des matières nucléaires tout autour du pays.

L’Australie bien que n’ayant aucune centrale nucléaire et aucune arme, produit de nombreux déchets radioactifs pour la recherche et pour des utilisations médicales contre le cancer par exemple. L’Australie est aussi un important exportateur d’uranium et possède un tiers des réserves mondiales, industrie qui génère aussi des déchets.

Depuis de nombreuses années, le gouvernement australien cherchait désespérément une ville pour accueillir, ces déchets mais les refus se succédaient, aucune commune n’acceptant par le vote de ses habitants de recevoir ce cadeau quelque soient les compensations.

Mais pour Kimba, petite ville qui vit des exploitations agricoles spécialisées dans la culture du blé se meurt doucement, plus de jobs, des sécheresses qui se succèdent et des agriculteurs qui vendent leurs terres à de grands groupes céréaliers, accueillir ce projet pour les 100 prochaines années semble être une bouée de sauvetage pour éviter à la ville de mourir.

Avant le vote les habitants de cette petite commune étaient solidaires et très liés par les épreuves, le vote de plus de la moitié de la population pour la décharge nucléaire les divise maintenant en deux camps, 396 ont voté yes et 294 no.

Le maire pense que les mesures de sécurité sur le stockage garantissent le confinement des déchets et met en avant les avantages des 70 millions de dollars d’investissement pour la commune, les routes nouvelles, l’internet rapide et des nouveaux services pour ses habitants.

Partenaire du site

L’histoire ne dit pas si le Big Galah, emblème et attraction touristique de la petite ville de Kimba sera remplacé par un symbole plus atomique.

Partenaire Australia-australie.com