FREYCINET NATIONAL PARK : ENTRE GRANIT ET SABLE BLANC

0
350
Freycinet National Park : Wineglass Bay
Freycinet National Park : Wineglass Bay

Sur la côte est de la Tasmanie, le Freycinet National Park est un contraste idyllique d’étendues de sable blanc et de montagnes de granit. Connu pour sa plage de carte postale, Wineglass Bay, le parc abrite des points de vue spectaculaires qui ont passionné naturalistes, écrivains et explorateurs.

Une erreur d’appréciation, la chasse à la baleine et un bébé wallaby

Le sentier descend à travers la forêt. Les marches, par centaines, conduisent à une plage. Son sable est d’un blanc éclatant, l’eau, d’une clarté exceptionnelle. Le paysage est dément : à une extrémité, des rochers orangés, en surplomb, des collines arborées. Et cette forme en arc-de-cercle qui a donné un nom imagé à cette plage – classée parmi les plus belles du monde – Wineglass Bay, la baie du verre à vin. Sur le sable, un touriste asiatique nourrit un bébé wallaby, étrangement peu sauvage. Grave erreur : quelques secondes plus tard, le marsupial se sert par lui-même, directement la tête dans le sac… Au cœur de ce paysage paradisiaque de la côte est tasmanienne, une impression de quiétude qui n’a pas de prix.

Freycinet National Park : Wineglass Beach
Freycinet National Park : Wineglass Beach

« Des conflits vont éclater entre les Blancs et les Aborigènes à propos de la chasse à la baleine. »

En 1642, lorsqu’Abel Tasman atteint la côte est de la Tasmanie, il croit voir dans la future péninsule de Freycinet des îles détachées du continent. Il faudra atteindre l’exploration de Nicolas Baudin en 1802-1803 pour que le mythe s’évapore.

Le naturaliste français dira :

« Les hautes montagnes de granit sur lesquels les sommets sont complètement stériles, forment l’entière côte est de cette part du pays de Van Diemen. La terre, adjacente aux sommets est extrêmement basse et ne peut pas être vue, à moins d’être à une courte distance de la mer. C’est de cette étrange formation que nous avons, sans le moindre doute, attribué les erreurs des navigateurs qui nous ont précédé à l’intérieur de ces eaux, et qui ont cru, à tort, que ces hautes montagnes étaient des îles séparées. »

Membres de l’expédition Baudin, les frères Freycinet donneront le futur nom à la péninsule.

Au XIXe siècle, la péninsule va servir de base pour les chasseurs de phoques et de baleines. La colonisation européenne va se renforcer. Les colons vont prendre conscience du potentiel du site.

Freycinet National Park:
Freycinet National Park:

Des conflits vont éclater entre les Blancs et les Aborigènes à propos de la chasse à la baleine. L’huile de ces mammifères géants est alors envoyée en Angleterre où elle est utilisée comme éclairage ou comme lubrifiant industriel, les os servant à la conception de vêtements comme les corsets. Au cœur de la péninsule, les industries du cuir, de l’étain et du granit vont se développer. Des pierres de granit du Freycinet sont encore visibles sur les murs du bâtiment principal de la Commonwealth Bank à Hobart ou du New Parliement House à Canberra.

Marche ou rêve, un cacatoès noir et 300 jours de soleil

Partenaire du site

La grande majorité de la péninsule devient le Freycinet National Park en 1916, ce qui en fait le plus vieux parc national de Tasmanie avec le Mount Field. Le site est constitué de montagnes de granit, de baies azur et de plages de sable blanc. Il abrite des routes de tourisme le long des côtes et des marches à travers forêts, plages et montagnes rocailleuses. Les points de vue sont exceptionnels et paradisiaques.

Freycinet National Park : kangourou de Bennet
Freycinet National Park : kangourou de Bennet

La nature est omniprésente : on dénombre 49 espèces endémiques (uniquement en Tasmanie) de plantes ; ainsi qu’une faune unique composée de diables de Tasmanie, d’opossums, de wombats, d’échidnés, de wallabies et de rats-kangourous. L’observation des oiseaux est de réputation internationale : peuvent être aperçus le yellow-tailed black cockatoo (cacatoès) ou l’eastern spinebill.

Freycinet National Park : Honeymoon Bay
Freycinet National Park : Honeymoon Bay

« En contrebas, ma perche étourdie… étendue, calmement, sommeillant dans le brillant rayon de soleil d’un bleu et magnifique recoin du Pacifique nommé Wineglass Bay. »

Chaque année, plus de 200 000 visiteurs foulent les sentiers du Freycinet National Park. Le climat est idyllique, avec plus 300 jours de soleil par an et une moyenne de 22 degrés en été (décembre-février). Si les tours organisés, les sentiers et les inspirations conduisent à Wineglass Bay, absolument à voir, le parc ne se limite pas à sa plage phare. Les randonnées, courtes ou sur plusieurs jours, sont légions.

La marche, dit Wineglass Bay Walk (2h30 aller-retour), passe par un point de vue dément, avant de descendre, par la forêt, les marches qui conduisent à la fameuse plage en arc-de-cercle. Au Mont Amos (3h aller-retour), les vues sont panoramiques et l’ascension, sportive. Enfin, le Peninsula Freycinet Circuit est une aventure de deux-trois jours sur 30 kilomètres. La marche passe les Hazard Mountains, Wineglass Bay et le Mont Freycinet… L’occasion unique de prendre le temps d’admirer l’un des plus beaux parcs nationaux de Tasmanie.

Freycinet National Park : Wineglass Bay
Freycinet National Park : Wineglass Bay

Le vent souffle prestement, et comme souvent en Tasmanie, même en été, il fait froid. Mais le ciel est dégagé et le panorama, incroyable. Peu après avoir été subjugué par la beauté, pure, colorée et contrastée de Wineglass Bay, ce nouveau point de vue offre des montagnes de granit plantées le long de l’eau. Le vent et l’immensité de l’océan tendent au silence.

L’écrivain et illustratrice anglaise Louisa Meredith écrivait avec poésie sur la beauté du site :

« De chaque côté du ravin rose, les imposants sommets de la montagne, masses nues de granit entassés en l’air comme des autels géants, où s’élèvent abruptement de ceintures d’arbustes et d’arbres, comme des anciens murs de forteresse ou tourelles. Mais de haut en bas et par devant, la vue était comme un enchantement ! En contrebas, ma perche étourdie… étendue, calmement, sommeillant dans le brillant rayon de soleil d’un bleu et magnifique recoin du Pacifique nommé Wineglass Bay. »


Infos pratiques

Le Freycinet National Park est à équidistance de Hobart et Launceston sur la côte est. Il faut compter 2h30 de route.
Le coût du National Park est le même que tous les parcs nationaux de Tasmanie.
Soit $24 par véhicule ou $12 par piéton, vélo, moto. Un pass, valable 2 mois pour l’ensemble des National Parks, est disponible pour $60 par véhicule ou $30 par piéton, vélo, moto.
Des campgrounds, au confort sommaire, sont présents dans le parc, pour environ $5. Des emplacements avec électricité sont disponibles. Il est nécessaire de réserver en été.

Plus d’informations sur le site officiel.

Partenaire Australia-australie.com