Kings Canyon Australie
Kings Canyon Australie

Dans l’immensité du  Territoire du Nord, Kings Canyon, est le joyau du Watarrka National Park. A plus de 300 kms au sud ouest d’Alice Spring ce parc est une étape incontournable de l’Outback à mi-chemin entre Alice Spring et le Uluru National Park.

Les parois de grès rouge de presque une centaine de mètres de haut sont le décor exceptionnel de plusieurs marches (trails) dont une qui mène au Garden of Eden, un trou d’eau, miracle, dans cet environnement aride et hostile, entouré d’une végétation luxuriante.

Comme nombre de sites emblématiques de l’Australie, Kings Canyon et le parc sont des terres aborigènes depuis des millénaires. La visite de Kings Canyon est autorisée uniquement sur les trois sentiers, Rim Walk, Creeks Walk et Heartbreak Hill, littéralement la colline de la crise cardiaque, surnom qu’elle mérite par sa difficulté à la gravir dans l’intense chaleur de l’Outback.

Le Watarrka National Park est aussi un sanctuaire pour la faune et la flore et un haut-lieu du tourisme dans le Territoire du Nord et en Australie. 600 espèces de plantes et d’animaux y vivent.

Kings Canyon, Australie
Kings Canyon, Australie

Mais l’intérêt pour ce parc ne s’arrête pas à ses touristes. Depuis 2012, une société privée australienne, Palatine Energy a déposé une demande pour exploiter les ressources du parc en utilisant les techniques du « cracking » le craquage hydraulique, technique qui consiste à fracturer la roche en profondeur à l’aide d’eau sous haute pression (avec souvent un cocktail de produits chimiques) pour libérer le gaz prisonnier de la roche, le second projet est  l’exploitation de gisements miniers avec une technique plus traditionnelle.

La communauté aborigène Martutjarra-Luritja s’oppose depuis 15 ans à tout projet sur leurs terres et depuis 4 ans à 2 projets d’exploration de Palatine Energy en alertant les autorités et les médias sur les préjudices qu’une telle exploitation pourrait engendrer.

Le précédent gouvernement conservateur  du Territoire du Nord s’était opposé à toute législation qui bloquerait l’exploitation du parc, mais le récent gouvernement travailliste vient de rejeter les demandes de Palatine Energy en se basant sur de nouvelles règles environnementales beaucoup plus restrictives adoptées une semaine avant le refus.

« c’était pour la communauté aborigène une perspective d’emplois et de ressources importantes qui s’éloignent, déplorant l’incompréhension sur la vraie nature du projet « 

Partenaire du site

a déclaré le directeur de la société Palatine Energy

La même approche a été utilisée l’année dernière pour rejeter des projets similaires dans cet autre joyaux du Territoire du Nord le Nitmiluk National Park.

 

Partenaire Australia-australie.com