Taxes backpackers

Cette fois c’est la bonne, à un mois de sa mise en application le 1er janvier 2017, le taux d’imposition des backpackers sera de 15 % sur les salaires et leur cotisation retraite à 65 %. Retour sur les derniers rebondissements.

C’est le Sénat qui a examiné la proposition de loi sur la taxe backpackers.Après 18 mois de discussions et négociations, le gouvernement avait accepté de diminuer sa proposition initiale de 32,5 % à 19 %. Il avait dû ensuite négocier ce taux à la baisse à 15 % avec les « crossbenchers » du Sénat (membres indépendants n’appartenant ni au parti de Coalition du gouvernement, ni au Labour de l’opposition) afin d’assurer le passage du projet de loi.

Rappelons que les deux principaux partis en Australie ont quasiment le même nombre de représentants au Sénat, et que les quelques sénateurs verts ou indépendants peuvent facilement faire basculer un vote.

Mais à la surprise générale, le taux de 15 % qui devait être approuvé sans difficulté a été contré par un amendement à 10,5 % du parti travailliste qui a été approuvé par 35 voix contre 32, notamment à la faveur du vote des verts et de 3 « crossbenchers » n’ayant pas suivi les consignes de leur leader. Le gouvernement a immédiatement supprimé les amendements du Sénat lors du retour de loi vers la Chambre des Représentants (où il dispose de la majorité absolue) et a ensuite menacé d’appliquer le taux initial de 32,5 % si aucun compromis n’était trouvé.

C’est donc à la faveur de nouvelles discussions cette fois avec les Verts que le gouvernement a pu faire passer son projet à 15 % ; en échange de leur soutien au Sénat, il a promis un financement de la protection des terres à hauteur de 100 millions de dollars, et une baisse du taux de taxation de la superannuation (cotisation retraite) de 95 % à 65 %.

Partenaire Australia-australie.com