A FAIRE AVANT DE PARTIR EN AUSTRALIE

11
2541
Départ en Australie

Une fois la décision prise de faire un Working Holiday Visa en Australie, il faut se résigner à quitter provisoirement son petit nuage de doux songes pour passer à la concrétisation pragmatique du projet : oui, partir, c’est facile, mais cela demande tout de même un minimum d’organisation. Pensez à tout, n’oubliez rien, suivez le guide !

Si vous vivez encore chez vos parents, vous aurez la chance de ne pas avoir à vous soucier d’autant de choses durant cette étape. Autrement, préparez-vous ! Avant de partir en Australie, il s’agit de résilier en masse tous les contrats divers et variés qui font partie de votre vie quotidienne en France :

Formalités pour votre logement

Il faudra commencer par lâcher votre logement. Si vous êtes locataire, il vous faudra sans doute passer par un préavis de 3 mois auprès du propriétaire. Si vous êtes en bons termes avec ce dernier, vous pourrez éventuellement négocier pour raccourcir ce préavis, surtout si vous êtes capable de lui fournir un locataire qui vous remplacera : demandez autour de vous, il suffit d’avoir un ami qui cherche un logement au bon moment pour effectuer une transition parfaite.

Départ Australie

Un simple message relayé sur Facebook peut faire des miracles. Si vous êtes propriétaire, ce sera bien sûr à vous de chercher un locataire qui pourra couvrir à votre place le remboursement de votre prêt.

Le but du jeu est évidemment de ne jamais avoir à payer pour un logement en France alors que vous vous trouvez à l’autre bout du monde !
Si vous laissez votre appartement, vous aurez bien évidemment également besoin de résilier vos contrats auprès d’EDF/GDF et de la CGE, ainsi que votre abonnement internet (généralement avec pénalité si engagement de 12 mois et avec frais de résiliation sans engagement).

Question téléphonie mobile

En parlant de télécommunications… Pour ceux qui n’ont pas opté pour un forfait sans engagement, le casse-tête numéro un sera la résiliation du forfait de téléphonie mobile. Si votre forfait vous a engagé pour 12 ou 24 mois, rompre le contrat sera parfois impossible, ou tout du moins un véritable parcours du combattant : il faudra écrire, appeler, tenter au mieux de prouver votre départ pour l’étranger (malheureusement, les opérateurs exigent généralement un contrat de travail ou de location à l’étranger pour accepter vos dires, un scénario improbable pour la majorité des backpackers) et surtout insister en espérant obtenir une victoire à l’usure.

Partenaire du site

Si celle-ci n’est pas possible, optez pour un compromis et faites suspendre votre ligne. Ainsi, elle ne vous coûtera plus que quelques euros par mois, et non le forfait plein. Pour ceux qui partiraient une courte durée et qui souhaiteraient conserver leur numéro, sachez que la suspension de forfait le permet, et vous permet de surcroît de continuer à recevoir des appels sur la ligne durant quelques mois.

Enfin, pour ceux qui envisagent de conserver leur téléphone mobile, il peut être nécessaire de débloquer/désimlocker votre portable avant de partir pour l’utiliser une fois en Australie (avec une carte SIM étrangère). Cette opération peut coûter cher, il est donc parfois préférable d’envisager l’achat d’un portable premier prix une fois sur place.
Bon à savoir : certains opérateurs vendent leurs portables désimlockés.

Vos passeports pour le voyage

Cette grande vague de résiliations en tout genre devrait vous donner un bon sentiment de larguer les amarres, mais la préparation du voyage ne fait encore que commencer. Comme pour remplacer toutes ces formalités abandonnées, vous devrez vous assurer de faire l’acquisition d’un certain nombre de choses avant de partir, à commencer par :

  • Un passeport valide
  • Un permis de conduire international
  • Une assurance santé
  • Vos billets d’avion !

Départ en Australie

Pour plus de détails sur ces formalités, consultez nos articles « Working Holiday : démarches essentielles » et « Les compagnies qui volent vers l’Australie ».

Moins essentiel mais néanmoins bien pratique, vous pouvez aussi ouvrir un compte bancaire australien sur internet avant de partir : pour cela, voir l’article « Pas à pas : un compte bancaire Westpac ».

Prévenir les organismes officiels de votre départ

Ce n’est pas tout ! Après les choses éliminées et les choses nouvellement acquises, il vous restera encore à assurer vos arrières :

N’oubliez pas de signaler votre départ à tous les organismes qui vous fournissent des aides, par exemple la CAF ou Pôle Emploi. Eh oui, vous ne pensiez tout de même pas que l’État français allait financer vos vacances ?

Si vous ne voulez pas vous retrouver dans la délicate situation de devoir rembourser des trop-perçus en plein milieu de votre voyage, il faut la jouer clean dès le départ.

Départ Australie : Pôle Emploi

Si vous touchez des Assedics, pas de panique : vous garderez vos droits ! En déclarant votre situation à Pôle Emploi, vous cesserez de percevoir vos allocations dès votre départ (vous serez radié).

Mais celles-ci ne seront pas perdues pour autant : une fois de retour en France après votre voyage en Australie, il suffit de vous réinscrire pour recommencer à toucher ce qui vous est dû. Vos droits peuvent ainsi se conserver pendant 3 ans maximum, et à votre retour en France vous serez sans aucun doute bien content d’avoir un peu d’argent qui tombe, le temps de retrouver un logement et un travail.

Pensez à votre déclaration d’impôts à venir. Vous pourrez l’effectuer sans problème depuis l’Australie, soit par internet, soit en imprimant un exemplaire de la déclaration et en le renvoyant par la poste. Mais pour la remplir, encore faut-il se rappeler de garder ses feuilles de paie avec soi ! Pour éviter de vous encombrer, vous pouvez tout simplement les scanner et les stocker sur une clé USB et/ou sur votre boîte e-mail.

Ce système de stockage numérique peut être utile pour tous vos papiers. Gardez une copie numérique de votre passeport, votre carte d’identité, votre permis de conduire, vos diplômes et précédentes déclarations d’impôts (servent en cas de recherche d’emploi) ou encore votre carte bancaire – au cas où.

Et la poste ? Si vous lâchez votre logement, pensez à faire une demande de réexpédition de votre courrier auprès de la poste, afin que toute correspondance soit livrée à un membre de votre famille ou autre personne de confiance. Si vous habitez toujours chez vos parents, vous aurez tout de même une formalité à remplir : donnez leur procuration afin qu’ils puissent récupérer vos recommandés !
Vous pouvez aussi faire une demande de procuration à la banque, ce qui permettra à la personne de votre choix de gérer votre compte pour vous si nécessaire. Il est parfois bien plus simple d’envoyer quelqu’un sur place plutôt que d’essayer de tout régler à 20.000 km de distance ! Enfin, pour les procurations, pensez à en effectuer une au commissariat ou à la gendarmerie si vous risquez de manquer une élection. Attention, le mandataire doit être inscrit sur les listes électorales de la même commune que vous.

Un petit bilan de santé vous évitera bien des soucis

Faites un check-up santé. Assurez-vous d’être à jour dans vos rappels de vaccination (DTP, hépatite B) et demandez à votre caisse maladie un rendez-vous pour un bilan santé : vous y avez droit gratuitement tous les 5 ans !

Départ en Australie
Une petite visite chez le dentiste s’impose avant de partir 1 an en Australie

Si vous n’êtes pas encore totalement assommé par toutes ces formalités, vous pourrez passer à l’étape bagages. Vous trouverez quelques conseils à ce sujet dans l’article « Faire son sac : que faut-il emporter ? ».

Dans toutes ces préoccupations pré-départ, il est facile d’oublier l’un des points les plus importants : annoncer la nouvelle aux parents ! Cette étape peut se révéler assez stressante pour certains. Afin qu’elle se passe au mieux, pensez à faire un maximum de recherches afin d’être capable de leur montrer que votre voyage n’est pas un simple coup de tête, mais un projet bien préparé. Être capable de répondre à toutes les questions pratiques de vos parents est un bon moyen de les rassurer.

Et pour achever de les convaincre, une dernière promesse miroitante : tenez un blog via lequel ils pourront suivre vos aventures en textes et en images. De nombreuses plateformes de blog gratuites sont disponibles sur internet : notamment Blogger et Over-blog pour les débutants, WordPress pour les utilisateurs plus exigeants . Le blog deviendra aussi sans doute l’un de vos meilleurs souvenirs de voyage et vous ferez d’une pierre deux coups. À vos claviers !

Partenaire Australia-australie.com

11 Commentaires

  1. Bonjour Pierre,
    Normalement non. Mais pour toute question relative à la santé, je te conseille une visite à l’institut Pasteur (Paris). C’est sans rendez vous. Avec ton carnet de santé. Un médecin vérifiera tous tes vaccins, te conseillera sur les vaccins à faire avant de partir, et te donnera même un carnet de vaccin international. Très pratique en cas de problème de santé à l’étranger.
    🙂