BONDI TO COOGEE, LES PLAGES DE SYDNEY

11
808
Bondi_Coogee_Sydney

S’il est une grande ville en ce bas monde que l’on peut conseiller les yeux fermés à tous les amateurs de mer, de plage et de coastline, c’est bien Sydney, où le sable est fin et l’eau est claire malgré la proximité étonnante des gratte-ciels de la city. Et quand on arrive de France en février, le choc n’en est que plus agréable : température de l’air 29°, température de l’eau 22°, température à Paris… 0°. Le choix est vite fait !

Des myriades de baies et de plages de Sydney, Bondi (prononcez Bondayyyye…) est la plus célèbre, celle où il faut voir et être vu, repère de backpackers autant que de Sydneysiders, perpétuellement peuplée d’une foule de surfeurs, de baigneurs et de bronzeurs, sans parler des mouettes ! Et comme sur toutes les plages australiennes « civilisées », l’omniprésence des lifesavers (maître-nageurs) et des panneaux avertissant les plagistes de toutes sortes d’horribles dangers (des courants appelés « rips » en passant par les méduses…) est si acquise qu’elle en devient presque invisible.

Bondi_Coogee_Sydney

Pourtant, toutes les péripéties susceptibles de former le quotidien d’un lifesaver sont bien réelles, tant est si bien qu’en allumant la TV vous découvrirez tôt ou tard Bondi d’un autre œil via l’émission de télé-réalité Bondi Rescue, tournée ici même. En vous souhaitant bien sûr de ne jamais faire partie du casting des victimes !

Bondi_Coogee_Sydney

De Bondi, une promenade du nom d’Eastern Beaches Coastal Walk chemine le long de la côte jusqu’à Coogee, 6 kilomètres plus loin au sud. C’est là un excellent prétexte à prolonger la visite avec à la clé des vues époustouflantes sur les plages et l’océan, de découvrir les « petites sœurs » de Bondi que sont Tamarama et Bronte, des plages un peu plus petites, « cozy »… mais quasiment tout aussi fréquentées !

Mais peut-être est-ce aussi le but et l’occasion de faire des rencontres, puisqu’il y a fort à parier que le contact entre backpackers ne sera pas difficile à lier dans les parages. Tôt ou tard, il y aura toujours une jolie petite anglaise/un charmant petit anglais (remplacez la nationalité à votre convenance) pour vous demander de la/le prendre en photo devant la vue

Partenaire du site

Bondi_Coogee_Sydney

Par ailleurs, notez que si vous avez la chance d’effectuer cette balade vers fin octobre, début novembre, vous aurez sans doute le privilège de pouvoir profiter d’une manifestation répondant au doux nom de Sculpture by the Sea : chaque année, à cette période, des artistes australiens comme étrangers exposent une centaine d’œuvres le long de la promenade entre Bondi et Tamarama. Une vaste expo gratuite en plein air dans un cadre de rêve, en somme !

De Bronte, la promenade continue à flanc de falaise le long du paisible cimetière de Waverley… un chemin très agréable, sauf au moment où il débouche finalement sur le « béton land » de Clovelly Beach. La promenade se poursuit ensuite paisiblement jusqu’à Coogee, le long de quelques petites criques plus ou moins rocailleuses ou plus ou moins envahie d’algues, mais où la couleur de l’eau laisse toujours un tant soit peu rêveur quand le soleil sort des nuages.

Bondi_Coogee_Sydney

À Coogee, le marcheur assoiffé sera content de retrouver la civilisation et son abondance de bistros où acheter de quoi boire frais. Le marcheur affamé, quant à lui, sentira ses narines frémir à l’odeur de saucisse grillée qui s’échappe des barbecues publics caractérisant pas mal de plages australiennes et remportant un franc succès auprès des locaux comme des visiteurs. Bon appétit !

Bondi_Coogee_Sydney


Bondi to Coogee : Pratique Corner

Pour vous rendre à Bondi depuis la City, il vous faudra d’abord prendre un train vers Bondi Junction : il s’agit de la ligne Eastern Suburbs & Illawarra (couleur bleue), qui passe notamment par Central, Town Hall, Martin Place et Kings Cross. Une fois à Bondi Junction, il ne reste plus qu’à prendre le bus 333, plate-forme A3, pour Bondi Beach. Le trajet dure en tout environ 25 mins (10 mins de train + 15 mins de bus).

Pour le retour, vous trouverez des arrêts de bus à Tamarama, Bronte, Clovelly et Coogee.

Si vous manquez d’énergie, de temps ou de motivation, je vous recommande particulièrement la première partie de la marche, de Bondi à Bronte. La seconde partie, de Bronte à Coogee, est à mon sens moins impressionnante et moins jolie (opinion personnelle !).

Enfin, n’oubliez pas de prendre vos précautions face à l’implacable soleil australien : crème, lunettes et chapeau sont de rigueur. Dans la mesure du possible, évitez de marcher au moment le plus chaud de la journée, entre 12H et 14H (bien qu’en Australie, on ne peut s’empêcher de penser que c’est souvent de 10H à 16H…). Les australiens, eux, font leur footing même quand le soleil est à son zénith. Mais c’est normal, ils sont fous !

Liens utiles

CityRail
Sydney Buses
Sculpture by the Sea

Partenaire Australia-australie.com

11 Commentaires

  1. Oui, c’est très bien : on rencontre aussi beaucoup de monde, Alain F. ancien partenaire du site. Nous sommes allé surfer un peu ensemble a Bronte. Il est toujours dans le business. il est très sympa, toujours prêt a dépanner et connait énormément de choses en Australie.
    A+

  2. Comme je te comprends… 😉 Je dois dire que j’apprécie d’etre de retour à Sydney, j’ai à la fois toujours cette sensation de découverte et d’excitation, et je visite des coins que je ne connaissais pas du tout… et à la fois je repasse par bien des endroits familiers, et je me sens chez moi. Très agréable que de conjuguer ces deux sentiments qui paraissent opposés mais sont en réalité très compatibles !

  3. il me tarde le moi de septembre 🙂

    ca a l ‘air superbe ! si desfois tu es dans le coin de sydney au mois de septembre je serai ravi de te payer un verre car avec toutes ses photo et reve que tu nous fournis c’est la moindre des choses !

    Enjoy your trip ! see you

    ++ rémoz

  4. Nous aussi nous vivons à Bondi-beach depuis trois semaines, c’est vraiment sympa, je prend le chemin côtier dont tu parles de Bondi à Bronte le matin où je retrouve mon boss qui se prend un petit bain avant d’embaucher! c’est vraiment une autre vie ici, vraiment!
    See you!

  5. Putain je vivais a Curlewis street a quelques pas… snif.. ça me mmaaannnqqquue…
    Et puis ce beau ciel australien si rare ici…
    (dommage qu’on ne puisse pas laisser de coms sous les photos)
    La personne qui vis sur les rochers au tout début de la balade est toujours la? j’ai lu qu’elle avait eu des soucis avec la justice malheureusement..