Ado Facebook Australie

Le quotidien « The Australian » vient de révéler un document interne et confidentiel de Facebook Australie et Nouvelle Zélande à destination des annonceurs australiens et néo-zélandais conçu pour les inciter à cibler plus efficacement les adolescents qui ressentent un mal- être, une mauvaise estime de soi afin de mieux adapter leur offre de produit.

Ce document dont Facebook reconnait l’existence explique que son algorithme (programme informatique) lui permet de repérer les profils d’adolescents qui se sentent  mal, non pour la bonne cause, comme par exemple pour repérer les prémisses d’une tendance suicidaire ou d’un mal être profond, mais plus lucrativement pour livrer ce public à des annonceurs publicitaires et booster ses bénéfices.

Ce programme sophistiqué peut cibler, en analysant les contenus postés et les interactions avec les autres. Les adolescents qui montrent un des 14 ressentis dans le domaine du mal-être, qui se sentent, vaincus, accablés, bouleversés, nerveux, stressés, stupides, idiots, inutiles, qui ont une mauvaise estime d’eux-mêmes sont les proies de l’algorithme.

Le même algorithme peut aussi bien livrer aux annonceurs les adolescents qui se préoccupent de leur poids ou de leur physique, dans le but de mieux cibler ces ados avec leurs produits

Le document invite donc les annonceurs à adapter leur campagnes en fonction du mal-être des adolescents.

L’imagination débordante du département marketing de Facebook saura efficacement utiliser toujours avec plus de précision les milliards de données que nous livrons sur Facebook chaque jour et évidemment pour toutes les tranches d’âge et tous les profils.

Pris la main dans le sac, Facebook qui reconnait la teneur et l’origine du document  déclare que « les données de cette recherche ont été rassemblées et présentées conformément aux règles applicables dans le cadre de la protection de la vie privée, toutes les données ont été anonymisées ».

Partenaire du site

Dans le passé, un certain nombre d’experts des réseaux sociaux suspectaient Facebook d’avoir l’intention d’utiliser cyniquement ses milliards de données pour augmenter ses profits, ce document confirme leurs craintes.

Facebook engrange 27 milliards de dollars par an de recettes publicitaires pour 10 milliards de bénéfices, la tentation est grande d’augmenter significativement ce montant déjà astronomique.

Facebook vous aura prévenu dans ces conditions générales : Data Use Policy, quant à l’utilisation des données que vous lui confiez.

« The company may use the informations we receive about you … for internal operations, including troubleshooting, data analysis, testing, research and service improvement.”

 » La société Facebook peut utiliser les données que vous lui confiez, pour des utilisations en interne, incluant, des actions de maintenance, des analyses de données, des tests, recherches et l’amélioration de nos services…. »

Facebook vous offre une belle plateforme d’échange et vous pensiez ne rien lui offrir en retour ?

Partenaire Australia-australie.com