3 WEEK-ENDS À BRISBANE

0
464
Brisbane City depuis le Mount Coot-tha. Queensland, Australie.
Brisbane City depuis le Mount Coot-tha. Queensland, Australie.

Brisbane, agglomération de 2 millions d’habitants, a la distinction d’être la capitale de l’autoproclamé « état du soleil » : le Queensland. Longtemps considérée par les australiens comme un trou à rats ironiquement surnommé « BrisVegas », Brisbane, tel le vilain petit canard se changeant en cygne, s’est transformée en une métropole dynamique et ensoleillée. Ce climat subtropical, caractérisé par des étés chauds et des hivers doux, se prête parfaitement à 3 visites du week-end… en extérieur !

South bank et la Brisbane River

Contrairement à ce qu’un rapide regard sur la carte d’Australie pourrait laisser à penser, Brisbane n’est pas bâtie en bord de mer : les rivages de l’océan Pacifique se trouvent à 20 km du centre et en lieu de front de mer la City s’articule autour de son fleuve.

Brisbane - Queensland
La Brisbane River

Tout a été fait pour que citadins et visiteurs puissent profiter de cette rivière et l’absence de la mer, à commencer par une plage de substitution. Car non, ce n’est pas dans le fleuve lui-même (habité de méduses et de requins) que vous vous baignerez, mais dans la série de piscines qui forment le lagon artificiel de South Bank.

Brisbane, Australie

On s’aperçoit alors que les australiens, quand ils aménagent, n’y vont pas de main morte : sable blanc, eau claire, cocotiers et palmiers sont les composants essentiels du lagon, qui offre une vue imprenable sur le fleuve et les gratte-ciels de la City. Tout cela gratuitement , avec des maîtres nageurs en prime

Brisbane, Australie
Brisbane, Australie

De multiples ponts permettent de rallier aisément rive nord et rive sud : le Goodwill Bridge, dédié aux piétons et aux cyclistes, vous permettra de quitter South Bank en toute tranquillité et vous déposera directement dans les jardins botaniques du centre-ville, sur la rive nord. Habités d’oiseaux le jour et de possums la nuit, ils sont un havre de paix et de luxuriance au cœur de la ville.

Brisbane, Australie
Goodwill Bridge South Bank – Australie

Une promenade de bois explore la mangrove qui borde le fleuve et donne vue sur les falaises de Kangaroo Point, où se pratique l’escalade. À leur extrémité nord-est, les jardins débouchent sur Edward Street, d’où une courte marche permet de rejoindre les quais d’Eagle Street Pier, où se rassemblent de nombreux bistros et cafés.

Brisbane, Australie
Kangaroo Point
Partenaire du site

À Eagle Street Pier se trouve également un débarcadère de ferry : le CityCat est un catamaran motorisé qui assure le transit des passagers tout le long du fleuve et de rive à rive. Qui dit ferry dit transports en commun : loin d’être un piège à touriste, le CityCat est un moyen de transport quotidien pour de nombreux Brisbanites. Les services sont donc très réguliers et les prix bon marché ! Revenir au centre-ville (North Quay) via CityCat depuis Eagle St Pier vous coûtera $4,80 (ticket simple pour un adulte) pour 20 minutes de paisible croisière.

Brisbane, Australie
City Cat

Les jardins botaniques du mont Coot-Tha

À l’ouest du centre-ville, le paysage s’ondulent de quelques collines. La plus célèbre de ces modestes bosses est le Mount Coot-tha : du sommet se dévoile une vue imprenable sur la City, petit cœur de gratte-ciels entourés d’un parterre de maisons et de banlieues éparpillées, elles-mêmes bordées de forêt.

De nuit, les lumières de la ville s’étirent à l’horizon : comme toutes les grandes cités australiennes, Brisbane aime à s’épancher. Sa densité de population n’est qu’un cinquième de celle de Paris.

De sommet panorama à jardins botaniques : en bas de la colline, le Mount Coot-tha est riche en chemins de promenade qui traversent tour à tour végétation australienne, collections de cactus, sanctuaire japonais et serre tropicale. Cette oasis n’est pas le seul privilège des humains : des étangs aux pelouses, ibis, canards, tortues et dragons d’eau ont colonisé cet habitat opportun.

Brisbane, Australie
City of Brisbane depuis le Mont Coot – Tha

Et si ces animaux sauvages, bien que citadins, en sont encore à manger insectes et poissons, les bipèdes pourront, quant à eux, se désaltérer et casser la croûte à la terrasse du café des jardins. Après tout, au Mount Coot-tha, l’entrée est gratuite, et des volontaires se relaient pour proposer des visites guidées à 11h et 13h du lundi au samedi, sans rien vous demander en retour. Voilà qui vaut bien de s’offrir un snack sur place !

Si vous ne disposez pas d’une voiture, vous pouvez vous rendre aux jardins par transports en commun : le bus 471 s’attrape en ville sur Adelaide Street, et pour $4,80 vous déposera soit aux jardins, soit au sommet. Mais attention – ce bus n’étant pas très fréquent, pensez à consulter les horaires avant de partir. Le trajet depuis la city prend 20-30 minutes. Les jardins sont ouverts tous les jours de 8h à 17h30 (17h d’avril à août).

Lone Pine Koala santuary

La distance d’avec Brisbane se creuse encore un peu : dans le voisinage du Mount Coot-tha se trouve une petite péninsule sur le fleuve qui porte le doux nom de Fig Tree Pocket. C’est ici que s’est établi le Lone Pine Koala Sanctuary.

Brisbane, Australie
Koala – Lone Pine Sanctuary

Il s’agit là d’un petit zoo à ciel ouvert, sur le même modèle que le sanctuaire d’Healesville,
et sa réputation n’est plus à faire. Ici, les koalas sont rois et nombreux sont les touristes qui viennent se faire prendre en photo à leurs côtés – un moyen pour le sanctuaire de générer quelques profits supplémentaires servant notamment à financer leurs travaux de recherche.

Dur de faire concurrence à l’apparence bonhomme et câline d’un petit koala, mais les rainbow lorikeets font de leur mieux : ces perroquets ultra-colorés qui semblent s’être pris une demi-douzaine de pots de gouache différents sur la tête se ruent chaque jour au sanctuaire en masse.

Brisbane, Australie
Rainbow Lorekeet

Pourquoi, alors qu’ils sont libres et sauvages ? Parce qu’à 10h30 et 15h30, on leur sert respectivement le petit-déjeuner et le goûter : des plats de bouillie de nectar tendus à bout de bras par le staff et les spectateurs, et qui attirent les nuées arc-en-ciel dans un concert de piaillements et de battements d’ailes.

Une promenade à travers le sanctuaire permet aussi de se mêler aux kangourous et aux émeus oisivement étalés sur les pelouses, et de découvrir la ménagerie qui peuple les volières, enclos, aquariums et vivarium du parc : wombats, casoars, varans, serpents, cacatoès, dingos et ornithorynque, sans oublier la démonstration de vol donnée par les rapaces et hiboux à 11h45 et 14h30. Tout un programme !

Bien sûr, tout cela a toutefois un prix, et c’est sans surprise que Lone Pine sera la plus coûteuse des attractions week-end proposées dans cet article : $36 par personne. Pour adoucir la facture, pensez à amener votre carte YHA ou VIP si vous en avez une : les backpackers bénéficient en effet de 15% de réduction, et ça, c’est plutôt sympa ! Vous pouvez également économiser en amenant vos propres snacks (les coins pique-nique ne manquent pas) plutôt que d’aller au café, et bien sûr en venant en bus : les lignes 445 (départ d’Adelaide Street) et 430 (départ de la station souterraine de Queen Street) desservent le sanctuaire. L’endroit est ouvert tous les jours de 9h à 17h.

Partenaire Australia-australie.com